Christophe Pot - Directeur

« La chance consiste à se tenir prêt à saisir les bonnes occasions » (Oprah Winfrey).

Le propre d’une petite société est de savoir saisir les opportunités du marché et de rebondir de manière dynamique.

Le propre d’une petite société est de savoir saisir les opportunités du marché et de rebondir de manière dynamique.

Articles
Article

On n’est jamais à court d’idées.

12.05.2017

Le déménagement s’est terminé il y a quelques semaines à peine, mais Alexandre Couvret, qui supervise le secteur des Opérations de Spontis, peut déjà prendre un peu de recul, et dresser une liste des avantages.

D’un point de vue opérationnel, les collaborateurs et la direction de Spontis ont encouragé ce déménagement, afin d’atteindre trois objectifs principaux. « D’une part, il va permettre à Spontis de réaliser des économies en regroupant nos espaces de stockage. Notre matériel n’est plus dispersé dans différents entrepôts, et tout est donc plus rapidement à notre disposition pour un moindre coût. D’autre part, avec la construction de trois grands quais au centre de la halle et la suppression de niveaux reliés par un ascenseur, nous gagnons en efficacité. Finalement, le regroupement des employés dans un lieu qui associe les stocks et les bureaux nous permet d’être plus réactifs, et donc plus disponibles pour nos clients », commente Alexandre Couvret.

Il est également intéressant de constater qu’un réel gain existe dans des domaines moins quantifiables. « L’ambiance au sein des équipes était déjà devenue très bonne, mais gagne encore en qualité grâce aux locaux réunis », ajoute Alexandre qui précise que cet état d’esprit a pu éclore de manière très naturelle. Comme la vérité est sur le terrain et dans l’entrepôt, la visite régulière de collaborateurs du bureau dans les stocks renforce la cohésion. « Tout le monde fait volontiers l’effort, et cela se voit », se félicite Alexandre.

« Nous tendons toujours vers le progrès », explique Alexandre Couvret.

Avec de grandes vitres donnant directement sur les stocks, depuis les bureaux, est apparue une proximité et une visibilité dans le travail. Le rapport au matériel s’en est trouvé amélioré. « On dit que pour bien construire, il faut construire deux fois », sourit Alexandre. Il rappelle ainsi que ce déménagement a permis de gommer certaines erreurs de jeunesse et de tendre toujours vers le progrès. Les différents bureaux disposent de postes libres et les nouveaux stocks ont énormément de potentiel avec de la place en hauteur. « Spontis a donc gardé une marge pour se développer, qu’il s’agisse des activités d’assemblage ou de stockage », conclut Alexandre. « On n’est jamais à court d’idée.»

Interview

Retour sur les lieux pour le déménagement.

12.05.2017

L’ampleur d’un déménagement comme celui que vient de vivre Spontis a nécessité des aides externes et des renforts. Jean-Luc Beaud est un ancien collaborateur de l’entreprise, désormais à la retraite. Il a eu énormément de plaisir à apporter du soutien et son savoir-faire lors de la manœuvre.

Comment s’est passé ce retour auprès de Spontis ?

J’ai pris ma retraite à la fin du mois d’août dernier, mais j’ai gardé un très bon contact. Le lien avec Spontis est toujours fort, pour moi, et il en est semble-t-il de même pour l’entreprise. J’avais déjà fait un petit remplacement à la fin de l’été, et je suis donc volontiers venu apporter mon aide pour ce déménagement. J’ai participé à deux journées d’inventaire et, en tout, à trois semaines de manutention.

Quelles ont été vos tâches ?

J’ai pris part au transport du matériel. Nous avons dû vider les casiers des anciens entrepôts et réaliser un important travail pour répertorier et de numéroter la marchandise. J’ai également accompli différentes tâches de manutention. Tout s’est fort bien déroulé et je dois dire que c’était impressionnant de voir qu’en quinze jours, le gros des stocks avait été déplacé. La manœuvre a été programmée avec beaucoup de minutie et c’est appréciable.

A titre plus personnel, qu’avez-vous ressenti ?

Ce sont de bons souvenirs qui sont remontés à la surface. Et je suis un homme de terrain. Par conséquent j’étais content d’y être convié. Je connais bien la maison, et j’ai même eu l’occasion de donner quelques conseils à une ancienne collègue, en passant derrière l’ordinateur. J’ai eu du plaisir à être présent et voir avancer le projet.

Quel est votre point de vue sur les nouveaux locaux ?

Se réunir ainsi, se regrouper, c’est une très bonne chose. On sent mieux que Spontis est une seule entité, et que c’est pour le bien du groupe qu’on a fait ce déménagement. Je peux imaginer que l’efficacité au travail s’en trouve améliorée. Les stocks sont répartis sur un seul étage désormais, et il n’y a plus de perte de temps avec l’ascenseur. Le fait qu’il y ait une vraie salle de pause est bénéfique également. J’ai ressenti un excellent climat de travail.

Article

Le déménagement a décuplé la cohésion entre collaborateurs.

12.05.2017

Livia Schöpfer, en charge de l’opérationnel de cette grande manœuvre et Aristide Tiago, chef de projet pour ce déménagement, reviennent sur le déroulement de celui-ci. Ils dressent un excellent bilan technique et logistique.

Une planification très complète a été mise en place pour le déménagement qu’a vécu Spontis. « Nous sommes satisfaits de voir que nos prévisions se sont réalisées à 95% », souligne d’emblée Aristide Tiago, chef de projet pour ce déménagement. Ainsi, le laps de temps calculé a même été revu à la baisse, l’opération se déroulant avec rapidité et efficacité. « Le nœud de tout ça, c’est le travail de préparation », ajoute-t-il. « Cet aspect devait nous permettre de réduire les surprises et la part de stress ». La seule zone d’ombre concernait le bitumage de l’entrepôt, dépendant de nombreux paramètres dont les conditions météorologiques et les entreprises mandatées pour ce faire. « C’est le seul élément pour lequel nous avons dû nous adapter. En effet, nous ne souhaitions pas interrompre démesurément nos prestations, notre réponse aux commandes et nos livraisons. Il fallait donc être réactifs », complète Aristide. Si le beau temps a facilité le déménagement, il faut souligner qu’il a aussi impliqué une activité soutenue des partenaires de l’entreprise, qui souhaitaient eux aussi pouvoir continuer à travailler et profiter de ces bonnes conditions.

« Tout le monde a beaucoup appris au fil de cet exercice »,
remarque Aristide Tiago.

Tout le bureau et donc tous les employés des secteurs administratifs ont pris part à ce grand chantier qu’est le déménagement. « Ces collaborateurs n’ont pas forcément d’expérience dans la manutention, mais c’était le choix de l’entreprise de faire participer tout le monde, et nous avons été ravis de voir à quel point ils étaient à l’aise », précise Livia Schöpfer, responsable du magasin. Un briefing a été organisé tous les matins lors duquel l’avancement des travaux a été présenté et les tâches ont été à chaque fois clairement distribuées et explicitées. « Il fallait évidemment prévenir tous les risques de blessure et créer des binômes entre les vrais spécialistes de la logistique et les néophytes, qui ont d’ailleurs beaucoup appris dans cet exercice », remarque Aristide qui note que l’ambiance est restée particulièrement bonne.

Le ballet des camions et le fait de trouver parfois sur un même périmètre des équipes différentes, actives dans des tâches très distinctes, n’a pas posé de problème majeur. « Les chauffeurs de notre partenaire Zumwald ont beaucoup d’expérience et ça nous a aidé. La coordination est essentielle et chacun doit être bien au clair avec ce qu’il doit accomplir. Chacun a aussi eu l’occasion d’expliquer exactement son rôle aux autres.  La cohésion a été décuplée durant le déménagement », se félicite Livia.

Chaque employé a déménagé son propre bureau et une réelle motivation à occuper les nouveaux locaux a ainsi pu être ressentie. « Nombreux sont les aspects que nous avons gérés tous ensemble », rappelle volontiers Livia. La nouvelle salle de pause a également permis aux employés de se réunir et de discuter abondamment. Et c’est lors de ces discussions que des solutions ont été évoquées, la plus rapide et la plus efficace pour tout le monde étant à chaque fois privilégiée.